JFL

27 avril 2016

PERSPECTIVES D'INVESTISSEMENT T1 2016

Le premier trimestre de 2016 se divise en deux moitiés, la première dominée par une peur et la seconde par le soulagement. La chute des prix du pétrole sous les 30 $US a contribué à soulever les inquiétudes quant à des défauts reliés de près ou de loin à l’industrie de l’énergie, incluant les banques. Une partie de la faiblesse des matières premières peut aussi être attribuée à la vigueur du dollar américain alors que la Réserve fédérale soulignait encore la possibilité de hausses de taux d’intérêt.

Nous ne croyons toujours pas qu’une récession est imminente en Amérique du Nord ni que les évaluations sont trop élevées, donc nous favorisons toujours les actions. Néanmoins, les risques se sont accrus.

back Retour